Numérotation pour le M2M : étude menée pour l’ARCEP

Pour faire face aux besoins en numérotation générés par le développement des communications « machine à machine » (M2M) et des terminaux connectés à l’internet, qui pourraient représenter 33,5 millions de cartes SIM supplémentaires d’ici à 2020, l’ARCEP a lancé, mercredi 25 avril, une consultation publique sur un projet de décision relatif à la réorganisation des tranches de numéros commençant par 06 et 07.

Cette consultation traite aussi du périmètre des services qui devront utiliser les numéros de longueur étendue, ainsi que de la réservation des tranches de numéros à 10 chiffres pour les usages « traditionnels » de la téléphonie mobile. L’adoption de la décision est envisagée d’ici l’été.

Alain Hafner a participé avec l’IDATE a une étude préalable pour l’ARCEP sur ce sujet. L’étude visait à analyser les marchés de l’Internet mobile et du M2M, et à proposer des solutions en terme de numérotation pour répondre à une saturation prévisible des ressources de numérotation mobile.

Ce contenu a été publié dans Etudes, M2M, Réglementation, Réseaux mobiles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.